"People or not people" de Lauren WEISBERGER

Publié le par Audreyzaz



RESUME :

Après avoir exploré l’enfer du monde de la mode sur les traces d’une de ses plus célèbres gargouilles dans "Le diable s’habille en Prada", la jeune (28 ans) et fort séduisante Lauren Weisberger poursuit son exploration des abysses de la branchitude. Évidemment, ça se passe à New York, qui n’est qu’une fête perpétuelle, comme chacun sait. Chacun, sauf la malheureuse Bettina – Beth pour les intimes –, qui travaille 28 heures par jour pour une banque d’investissement. Pauvre Beth, dont l’univers affectif se résume à un yorkshire énurétique, un oncle journaliste et une amie fiancée ! Heureusement, par la double grâce d’une démission et d’un piston, la voilà précipitée dans le monde féerique et frénétique des relations publiques. Adieu tailleurs stricts, dîners solitaires, sorties entre amis ! Bonjours tenues affriolantes, grands restaurants et mégafêtes de promotion ! Mais notre Candide montée sur talons aiguilles le comprendra assez vite, tout n’est pas si rose dans ce milieu où les visages amicaux dissimulent des chroniqueurs malintentionnés, des confrères cultivant l’art du planter de poignard dans le dos ou des playboys inconsistants (dans tous les sens du terme). Ouf, il y a aussi Sammy, videur apollonien, qui sous ses airs bourrus cache peut-être un authentique prince charmant... Bref, si le deuxième roman de Lauren Weisberger n’a pas l’acidité du précédent, il fournit le nécessaire pour rêvasser sur une chaise longue. Sans risquer la migraine.


MON AVIS :

je n'ai même pas lu ce livre jusqu'au bout (ce qui est rare) tellement je me suis ennuyée

Publié dans W

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
M
Et je suis encore d'accord avec toi. Une nullité ABSOLUE ce livre laors que Le Diable s'habille en Prada est excellent.<br /> C'est du racolage à l'état brut. Aucun intérêt !<br /> <br /> http://melainebooks.over-blog.com<br /> http://www.emmanueldahl.com<br /> http://justmanudahl.skyblog.com
Répondre
S
je crois que moi aussi je ne vais pas le finir !
Répondre