"Uglies" de Scott WESTERFELD

Publié le par Audreyzaz



Edition : Pocket Jeunesse
Nombre de pages : 432
Genre : Littérature jeunesse

Résumé :

Tally aura bientôt seize ans. Comme toutes les filles de son âge, elle s'apprête à subir l'opération chirurgicale de passage pour quitter le monde des Uglies et intégrer la caste des Pretties. Dans ce futur paradis promis par les Autorités, Tally n'aura qu'une préoccupation, s'amuser...
Mais la vieille de son anniversaire, Tally se fait une nouvelle amie qui l'entraîne dans le monde des rebelles. Là-bas, elle découvre que la beauté parfaite et le bonheur absolu cachent plus qu'un secret d'Etat : une manipulation.
Que va-t-elle choisir ? Devenir rebelle et rester laide à vie, ou succomber à la perfection ?


Mon avis :

Je l'ai déjà fini, effectivement ça se lit très vite, bon l'histoire avec le côté science fiction j'ai pas trop aimé, je ne sais d'ailleurs pas si je vais lire les prochains tomes.

En ce qui concerne le sujet de l'esthétique je pense que c'est à prendre avec des pincettes, pas sure que cette lecture convienne à des adolescentes, le peu que j'ai lu si je l'avais lu à 14/15 ans je pense que j'aurais pu être encore plus complexée que je ne l'étais déjà, je suis très brune et à l'époque du collège et du lycée j'étais un peu le genre de filles avec les grosses lunettes, les gros sourcils, la trouille de me mettre en t shirt et en short ou jupe l'été à cause de ma pilosité assez prononcée...bref l'ado de base mal dans sa peau quoi.

Bon aujourd'hui tout ça c'est du passé, j'ai 22 ans maintenant et je vois pas les choses de la même façon, j'ai un peu plus de recul mais effectivement à l'âge où le corps et la personnalité change ce genre de livre peut être vraiment mal interprété.


Ma note :

3/5

Publié dans W

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
N
je l'ai commencé, mais je n'ai pas trop accrocher, alors je l'ai rendu. Ca ma pas trop tenté enfait, je l'avais pris pour dire de le lire parce que il y a pleins de gens qui en parle, mais bon, j'ai pas accroché.
Répondre