"La consolante" d'Anna GAVALDA

Publié le par Audreyzaz

consolante


Editeur : Le Dilettante

Nombre de pages : 636



Résumé :


« Charles Balanda, 47 ans, architecte à Paris, apprend incidemment la mort d'une femme qu'il a connue quand il était enfant, et adolescent.
« Il déchire la lettre et la jette dans la poubelle de la cuisine. Quand il relève son pied de la pédale et que le couvercle retombe, clac, il a l’impression d’avoir refermé, à temps, une espèce de boîte de Pandore, et, puisqu’il est devant l’évier, s’asperge le visage en gémissant.
Retourne ensuite vers les autres. Vers la vie. Se sent mieux déjà. Allez... C’est fini.
C'est fini, tu comprends ?»
Le problème, c'est que non, il ne comprend pas. Et il n'y retourne pas, vers la vie. Il perd l’appétit, le sommeil, abandonne plans et projets et va essayer de comprendre pourquoi tour se fissure en lui; Et autour de lui. Commence alors un long travail de deuil au bout duquel il est obligé de se rendre à l’évidence : l’échelle de cette vie-ci est illisible et il faut tout rebâtir.»


Mon avis :

Seconde fois que je lis ce livre, ça ne m'arrive jamais de lire deux fois un livre il faut le savoir mais comme le premier coup je l'avais lu quand je n'étais pas très bien j'ai pensé que ça venait de moi. Donc j'ai voulu refaire une tentative. Résultat : Encore une fois ce bouquin me tombe des mains, non décidément ce livre n'est pas pour moi, je n'accroche pas. Pourtant j'ai aimé les autres livres de l'auteur mais pas celui-là, tant pis. Au suivant.

Publié dans G

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
P
<br /> En général, les femmes aiment Gavalda. Moi, j'en ai lu un que je n'ai pas aimé. Je n'ai pas récidivé ... jusqu'à maintenant.<br /> <br /> <br />
Répondre