"La maison d'à côté" de Lisa GARDNER

Publié le par Audreyzaz

la maison d'à coté

 

Edition : Albin Michel

Nombre de pages : 415

Genre : Policier

 

 

Quatrième de couverture:

Un fait divers dans une banlieue résidentielle de Boston passionne les médias. Sandra Jones, jeune maîtresse d'école et mère modèle, a disparu. Seul témoin: sa petite fille de quatre ans. Suspect n°1: son mari Jason. Dès que l'inspectrice D. D. Warren pénètre chez les Jones, elle sent que quelque chose cloche: les réticences de Jason à répondre à ses questions, son peu d'empressement à savoir ce qui a bien pu arriver à son épouse "chérie"... Tente-t-il de brouiller les pistes ou cherche-t-il à protéger sa fille, à se cacher? Mais de qui?

Après avoir lu ce suspense, vous ne regarderez jamais plus une porte déverrouillée, une fenêtre entrouverte ou une page Web de la même façon...

 

 

Mon avis:

Je vais aller à contre-courant de tout le monde mais je n'ai absolument pas aimé ce livre, voilà c'est dit, le ton est donné.

J'ai été soulagée de le finir, je me suis ennuyée ferme d'un bout à l'autre, j'ai même failli abandonner à plusieurs reprises tout en me disant que vu toutes les éloges que j'ai pu lire sur ce livre, j'allais bien finir par accrocher, en fait non.

Pourtant moi si friande de ce genre d'histoires d'habitude, là j'ai trouvé cela d'un ennui, les personnages sont détestables, plus énervants les uns que les autres, je ne leur ai trouvé aucune personnalité.

Et alors que dire de la fin ? C'est du grand n'importe quoi, tac tac badaboum, on a l'impression que l'auteur a eu envie de finir son livre au plus vite après des longueurs interminables tout au long du livre pas forcément justifiées.

Encore une fois je me suis laissée tenter et une fois de plus je suis très déçue, certainement que j'attendais beaucoup trop de ce livre vu ce que j'ai pu lire avant ou peut-être que je suis trop habituée à ce genre littéraire maintenant et que je suis devenue trop exigeante, c'est possible aussi.

Publié dans G

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article